La-bas, Chansons D'aller-retour Nathalie Joly, Simon Abkaria
La-bas, Chansons D'aller-retour Nathalie Joly, Simon Abkaria
La-bas, Chansons D'aller-retour Nathalie Joly, Simon Abkaria
dimanche 4 décembre 2022 à 15h00
MARCHE LA ROUTE présente ce spectacle Création originale de Nathalie Joly Mise en scène Simon AbkarianAvec Nathalie Joly (chant), Valérie Joly (chant), Thierry Roques (Accordéon, piano)Chorégraphie Dominique Rebaud – Scénographie Jean-Jacques Gernolle Deux sœurs, deux voix, un seul chant, ancré dans les petits trésors populaires des artistes déracinées. Un retour troublant sur la terre natale de l’autre côté de la Méditerranée, qui célèbre une lignée de femmes d’exception, téméraires et fières, solaires. Lauréate d’une Bourse de l’Ambassade de France en Algérie Nathalie Joly a écrit ce spectacle musical en résidence à l’Institut français d’Annaba à partir des rencontres avec les femmes Bounas et de son vécu familial. En duo chanté avec sa sœur Valérie Joly, souvenirs d’exode se mêlent à des chansons françaises, espagnoles, orientales, grecques ou cubaines.Il y a en chacun un ailleurs, ce « là-bas », lieu imaginaire ou lieu de naissance, lieu du bonheur perdu ou lieu du plaisir à conquérir. « Là-bas, chansons d’aller et retour » est une histoire vraie qui enracine et déracine à la fois. Il y est sans cesse question de migration, de mémoire d’exil, de séparations. En duo avec sa sœur, Valérie Joly, spécialiste des chants du monde et des pleureuses de méditerranée, les deux sœurs réalisent une plongée dans les eaux profondes du vague à l’âme, dans une langue imprégnée de superstitions et de conjurations. Cette création rappelle également combien la musique latine, voyageant par les ports, a imprégné la chanson populaire du pourtour méditerranéen jusqu’à l’Algérie, qui adorait danser le chachacha, et tisse avec élégance des liens secrets entre la mexicaine Lhasa de Sela, le rebetiko de Roza Eskenazi, juive de Constantinople, et Lili Boniche, judéo-arabe, auteur d’un magnifique hymne à la ville blanche, Alger Alger, autant d’œuvres où le déchirement se teinte d’humour et de légèreté. Tous ces pays ont en commun d’avoir oscillé d’allers et retours dans les contrées mystérieuses de l’exil, tout en cultivant le décalage et le paradoxe. « Les sœurs Joly ( j’aime les appeler comme ça ) chantent un pays perdu et font de l’exil forcé un voyage initiatique où le chant nous ouvre la voix des retrouvailles... Que retrouver sinon une terre qui se promet à qui sait la chanter. Elles sont les ailes de cet oiseau qui inlassablement migre vers son jadis perdu et sans cesse retrouvé : la joie. » Simon Abkarian
Plein tarif : 18
Publié le 06/09/2022 à 6:29 par Fnac Spectacles
Mis à jour le 02/12/2022 à 9:05