Visites virtuelles des oeuvres d'Antoine Birot à Rive d'Arts

L’exposition d’Antoine Birot prévue à Rive d’Arts aux Ponts-de-Cé est maintenue… à distance ! Une capsule livrée chaque semaine permet de contempler les sculptures et installations de l’artiste rochefortais, jusqu’au 14 mars 2021.





Depuis le 8 février, les œuvres d’Antoine Birot ont naturellement trouvé leur place dans le pôle d’exposition de Rive d’Arts, aux Ponts-de-Cé. Vue sur la Loire, lumière généreuse, grands espaces… le lieu est tout indiqué pour accueillir et laisser respirer les sculptures et installations du créateur ligérien qui a choisi de mêler une petite dizaine de pièces, anciennes et récentes, florilège de ses savoir-faire et imaginaires.

Entre « découverte du lieu et des gens qui l’y habitent », il lui aura fallu deux semaines pour poser ses créations. Mais il a trouvé « une vue d’ensemble » pour ses pièces hétéroclites : des installations en mouvement, des sculptures en bronze, des plaques de laiton patiné déclinées en tableaux. On les découvre, une à une, chaque semaine grâce à des visites virtuelles diffusées sur le site et réseaux de Rives d’Arts.





Une palette d’oeuvres multiformes

« Ce que je recherche, c’est être le plus libre possible, je m’autorise donc à aller où je veux, je ne suis pas cloisonné dans un medium. » Antoine Birot manipule les arts pour en créer un autre, toujours. Grattant ses passions en autodidacte, des arts de la scène à la fonderie d’art en passant par les arts sonores, visuels et plastiques, la mécanique ou l’énergie cinétique, l’artiste offre un éventail qui attise la curiosité. Rive d’Arts en ouvre une partie.

Le Paludier est une « machine au service d’une idée », un travail sur l’obstination, entre servitudes et nécessités : le personnage efface inlassablement ses traces de pas, suivant un cercle ensablé. Plus récente, Dancing is in my blood est une pièce isolée d’un ensemble, dont « la forme est là pour sa fonction » : cet apparent bras de robot s’articule selon ses propres mouvements et rouages ; il est prévu pour un ballet avec trois autres danseurs.





Sculptures et mobiles messagers

Il y a aussi L’agneau, représentation d’un animal sans queue, ni tête, sans direction, qui plaide la cause animale. Ou encore Duelles, un face à face en tension, des forces qui s’opposent sans jamais céder ; l’agressivité de ces quadrupèdes motorisés et séparés par de fins cordages invite à la réflexion.

Une autre œuvre créée dernièrement qui exprime bien l’épurement auquel tend l’artiste : Résilience, un tronc calciné de saule pleureur, posé sur un socle en panneau composite. Inspiré de souvenirs tchékhoviens (Les 3 sœurs), Antoine Birot semble envisager sa sculpture d’envergure comme un personnage. « Je lui donne vie en le faisant tourner sur lui-même. »





Une exposition complète à découvrir à distance

La branche trône à côté d’une série de tableaux aux couleurs étonnantes, mais aussi de pièces de La Cité en bronze ou d’une Berceuse au doux ressac. Entre autres. Cet ensemble d’œuvres datant de 2012 à ces derniers mois se découvre à distance, grâce à des vidéos diffusées tous les lundis – tant que les musées et galeries ne sont pas rouverts. Une visibilité bienvenue pour Antoine Birot pour qui : « Une œuvre existe au monde et prend vraiment sens quand je la pose quelque part. » S’il se dit « soulagé » de pouvoir poser ses objets, on espère que le public pourra poser de pied ferme à leurs côtés d’ici le 14 mars.


Vidéos en ligne

Lundi 8 février – 1/5 – vidéo en ligne ici
Lundi 15 février – 2/5 – vidéo en ligne ici
Lundi 22 février – 3/5 – vidéo en ligne ici
Lundi 1er mars – 4/5 – vidéo en ligne ici
Lundi 8 mars – 5/5

https://rivedarts.wixsite.com/rivedarts
https://www.facebook.com/rivedarts
http://antoine-birot-artiste.fr

exposition
  • Création : 17/2/2021
  • Mise à jour : 3/3/2021

Inès Léraud : "Algues vertes", une enquête à succès

Inès Léraud l’admet, à force d’être invitée à parler de la bande dessinée d’investigation à succès Algues vertes – L’histoire interdite, parue en juin 2019, elle en a fait un burn ...

littérature - 22.12.2020

Le DESC : Nouvel appel pour 2021

Le Quai CDN lance l’Appel #2 du DESC (Département d’Écritures pour la Scène Contemporaine). Auteur.rice.s, il attend vos copies avant...

littérature - 4.2.2021

Angers Nantes Opéra sur la toile

Depuis la fermeture des salles, Angers Nantes Opéra ne baisse pas les bras et s’adapte sans cesse pour proposer gratuitement ses spectacles...

musique - 4.2.2021

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus