Coup de fouet pour la création théâtrale au Plessis-Macé !

Anjou Théâtre apporte son soutien à 10 compagnies du spectacle vivant, en les accueillant au sein du château du Plessis-Macé. Jusqu’en mai 2021, les compagnies vont se succéder et présenter leur travail devant des scolaires et professionnels.


La crise sanitaire a plus que fragilisé les compagnies de théâtre ; certaines sont au bord du précipice, sans projection heureuse vers l’avenir. Les reports et annulations accumulés ces derniers mois deviennent un casse-tête pour les acteurs culturels qui ne peuvent* ni montrer leurs derniers spectacles, ni envisager sereinement la présentation de créations* encore dans les cartons. Sans visibilité sur la réouverture des salles de spectacles, les compagnies du Maine-et-Loire s’inquiètent pour la suite de leur travail qui, dans leur tête, ne s’est pas arrêté, mais ne trouve pas toujours de lieu pour être mis à jour.


Le soutien ? Une résidence & un apport financier

L’EPCC Anjou Théâtre tente de répondre à ces compagnies qui avancent dans leurs projets de création par un geste de soutien fort. Après le lancement d’un appel à projets en décembre, Anjou Théâtre a sélectionné dix compagnies du Maine-et-Loire et propose de les accompagner dans leur création. Ces dernières seront accueillies durant le premier semestre 2021 dans le château du Plessis-Macé, pour mener une résidence d’une à deux semaines et bénéficieront d’une enveloppe jusqu’à 3 000 euros allouée à la coproduction du spectacle.


Les 10 compagnie soutenues

- Compagnie Nomorpa pour En terre
- Compagnie Plumes pour La maison sonore (titre provisoire)
- Compagnie La belle chute pour Voyage(s)
- Compagnie Rosilux pour Lueurs
- Compagnie Fine mouche pour Je déteste les putains de mexicains
- Collectif Citron pour Le malade imaginaire
- Compagnie Mona Blank pour La nuit de Nour
- Compagnie Mesdemoiselles pour Du bonheur en boîte
- Compagnie Les Sélènes pour Traversée Heures séculaires
- Compagnie Thé à la rue pour Mauvais élève


Un premier pas vers le public

Encore empêchées de proposer leurs projets au public, les 10 compagnies soutenues par Anjou Théâtre auront tout de même une fenêtre semi-ouverte vers l’extérieur. Pendant leur résidence, elles pourront proposer des temps d’échange, notamment avec des élèves issus d’établissements scolaires du Maine-et-Loire qui auront la chance de découvrir des “sorties de fabrique” ou d’assister à une étape de leur travail. Un premier pas vers l’échange avec le public, essentiel voire indispensable aux artistes et au développement de leurs projets.

théâtre
  • Création : 17/2/2021
  • Mise à jour : 17/2/2021

Inès Léraud : "Algues vertes", une enquête à succès

Inès Léraud l’admet, à force d’être invitée à parler de la bande dessinée d’investigation à succès Algues vertes – L’histoire interdite, parue en juin 2019, elle en a fait un burn ...

littérature - 22.12.2020

Le DESC : Nouvel appel pour 2021

Le Quai CDN lance l’Appel #2 du DESC (Département d’Écritures pour la Scène Contemporaine). Auteur.rice.s, il attend vos copies avant...

littérature - 4.2.2021

Angers Nantes Opéra sur la toile

Depuis la fermeture des salles, Angers Nantes Opéra ne baisse pas les bras et s’adapte sans cesse pour proposer gratuitement ses spectacles...

musique - 4.2.2021

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus