Noy Meirson : Sortie du titre Ca Va Aller

Pour la sortie de son nouveau titre “Ca va Aller”, découvrez l’interview de l’artiste Noy Meison!

*Comment se passe la production d’un de vos titres?
Je m’installe à mon piano et je laisse la composition et les mots parler d’eux-mêmes, en général ils sont liés à un sentiment ou quelque chose qui m’est arrivé. Je partage avec mon producteur Lior Shoshan ces premières idées musicales et ensemble nous achevons la création. Les paroles sont traduites et adaptées en français par Noémie Dahan. On rentre ensuite en studio pour enregistrer les musiciens, les voix et parfois et donner sa place aux aléas de la création.

*D’où vous vient l’inspiration ?
Mon inspiration provient de chansons que j’ai entendues dans mon enfance, mais aussi de nouveaux sons contemporains que je découvre. J’aime rapporter de mes voyages et mes rencontres de nouveaux univers.

*Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer votre carrière dans la musique ?
La volonté de faire de la musique une carrière m’accompagne depuis mon plus jeune âge.
A l’époque je souffrais d’asthme, mes parents m’ont inscrit à des cours de chant pour développer mes organes respiratoires. L’asthme est passé mais l’amour pour la musique est resté.
A l’âge de 20 ans j’ai décidé de me consacrer à mon autre passion – le jeu. J’ai étudié dans une école de Théâtre et d’Arts de la scène. La musique m’a toujours accompagnée. En parallèle j’ai rencontré le talentueux producteur Lior Shoshan. Ensemble on a commencé à travailler ensemble sur mon premier album.

*Etes-vous auteur, compositeur, interprète, producteur, ou le tout à la fois?
J’écris, je compose et j’interprète mes chansons, parfois je m’accompagne.

*Où vous-voyez-vous dans 5 ans ?
Je voudrais poursuivre mes activités musicales et artistiques, continuer de toucher le coeur des gens et les accompagner sur leur chemin, découvrir davantage la scène musicale française, collaborer avec des artistes et poursuivre mes activités au Congo.
C’est un pays auquel je suis très attachée ou j’aime me produire et initier des collaborations.

*Quelle est pour vous la plus grosse difficultés pour se faire connaître de nos jours?
La difficulté principale pour moi ces dernières années c’est les changements induits par la multiplication des médias. Aujourd’hui un artiste ne peut pas se contenter de créer, il doit prendre une part active dans sa stratégie promotionnelle. Pour moi ce n’est pas naturel, mais d’un autre côté grâce à ces innovations un artiste peut trouver son public sans frontières, c’est donc une difficulté positive.

Cliquez-ici pour voir son clip

musique
  • Création : 25/6/2020
  • Mise à jour : 26/6/2020

Inès Léraud : "Algues vertes", une enquête à succès

Inès Léraud l’admet, à force d’être invitée à parler de la bande dessinée d’investigation à succès Algues vertes – L’histoire interdite, parue en juin 2019, elle en a fait un burn ...

littérature - 22.12.2020

Le DESC : Nouvel appel pour 2021

Le Quai CDN lance l’Appel #2 du DESC (Département d’Écritures pour la Scène Contemporaine). Auteur.rice.s, il attend vos copies avant...

littérature - 4.2.2021

Angers Nantes Opéra sur la toile

Depuis la fermeture des salles, Angers Nantes Opéra ne baisse pas les bras et s’adapte sans cesse pour proposer gratuitement ses spectacles...

musique - 4.2.2021

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus