The Vein : Interview pour la sortie de IF I FALL

*Comment se passe la production d’un de vos titres ? D’ou vous vient l’inspiration ?
*
L’inspiration vient à la fois de partout et de nulle part et c’est clairement le plus dur à dompter dans la partie créative. Tu vas pouvoir passer des heures devant la session vide de ton logiciel à essayer des trucs pas exceptionnels et finir par désespérer ; et à 1h du mat trouver LE truc qui va tirer toute ta compo vers le haut et passer 5h dessus alors que tu dois te lever tôt le lendemain. Mais bon après ça fait partie du game, et si tu choisis de laisser passer ce moment tu t’exposes au risque de plus être enthousiasmé par ce que tu viens de faire et ne plus jamais y revenir alors que c’était peut être ton Wonderwall.
Pour la partie production en général je commence par trouver une mélodie, ensuite des sons intéressants, puis je donne une structure et je mixe le tout. Après j’exporte et j’ouvre le .wav dans une nouvelle session et je cherche une topline et des harmonies par dessus, en chantant dans un autotune très marqué. Puis je laisse de côté quelques jours histoire de prendre du recul, pendant ce temps j’écris les paroles. Et enfin un soir (c’est toujours la nuit) j’enregistre les voix définitives et je mixe les voix dans la compo. Et en général un titre est là.

*Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer votre carrière dans la musique ?
*
Juste l’envie finalement, je pense qu’avoir envie d’essayer peut largement suffire. Et après c’est l’ambition qui prend le relai pour t’aider à transformer l’essai ou non.

*Etes-vous auteur, compositeur, interprète, producteur, ou le tout à la fois?
*
Tout à la fois, et on essaye de faire en sorte que l’interprète soit au niveau, il galère pas mal à suivre ces derniers temps.

*Où vous-vouez-vous dans 5 ans ?
*
En train de produire des beats avec la peau sur les os devant mon ordi, mais le frigo et les DM pleins à craquer.

*Quelle est pour vous la plus grosse difficulté pour se faire connaitre de nos jours ?
*
Tout le monde va te dire “avoir son identité propre, faire la musique que tu aimes mais faire en sorte que ça reste accessible au plus grand nombre..” et c’est complètement vrai.
Moi je vais aussi te dire être discipliné, constant dans ses sorties et ne pas avoir peur d’investir de l’argent dans l’enregistrement, la production des clips, la promo etc..
Mais aussi avoir la rage, ne pas avoir peur de faire des dates quasi vides avec 3m entre le devant de la scène et les premiers spectateurs.

Les miracles sont possibles aussi hein, regarde Lil Nas X par exemple, le mec dort sur le canapé de sa sœur, enregistre un titre et boum, on sait tous ce qui s’est passé. Même si quand tu analyse le titre et son contexte, au final ça reste une combinaison de pleins de facteurs assez logiques qui ont fait que le titre a eu ce rayonnement…
Du coup au final je vais te dire qu’il faut produire, sortir des trucs, aimer son audience, échanger avec elle et ne jamais perdre de vue son objectif.

Vidéo YouTube

musique
  • Création : 19/3/2020
  • Mise à jour : 20/3/2020

La bouffée d’air estivale

Un festival, une saison estivale, un programme culturel… Peu importe le nom, Les Bouffées d’Arts, propulsées...

festival - 25.7.2020

Angers, Coeur de l'été

Dans un contexte compliqué par les règles sanitaires en vigueur, les acteurs culturels angevins ont rivalisé d’imagination pour présenter...

spectacle - 16.7.2020

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus