Zone de Turbulences, la nouvelle référence

Du 2 au 9 mars, le Théâtre de l’Hôtel de Ville initie un nouveau rendez-vous pour les enfants et adolescents : Zone de Turbulences. Le festival, riche d’une douzaine de propositions aux entrées et lectures multiples, marque l’engagement fort du THV pour le jeune public.


Depuis le début de sa saison, le THV a pris une orientation plus familiale. Un accent qui se traduit par des accueils en résidence et coproductions tournés vers les spectacles jeune public, mais aussi par l’intensification des actions de médiation menées à l’année. Zone de Turbulences s’inscrit dans cette démarche. « C’est important d’avoir un moment phare, un peu différent, avec un projet à dimension large, qui va de l’enfance à l’adolescence » explique Gurval Reto, programmateur du THV qui a sélectionné des créations pour chaque tranche d’âges, dès 6 mois. « Ce sont des moments à partager en famille et aussi des spectacles qui, pour beaucoup, ont plusieurs lectures et permettent à chacun de se nourrir à cet endroit. »



[Le Complexe de Chita©Martial Anton.JPG]

Des spectacles qui font réfléchir petits et grands

Ces escapades familiales n’ont évidemment pas été choisies au hasard. « Ce sont des spectacles qui ont une vraie qualité et un véritable impact au niveau de leurs choix artistiques » justifie Gurval Reto. « Les artistes ont quelque chose à nous dire et par leur spectacle, vont nous donner quelque chose à penser. On n’est pas forcément dans le divertissement, on vient dans une transgression, une turbulence… » D’où le nom du festival qui a de quoi éveiller la curiosité des plus jeunes en les accompagnant dans leurs apprentissages et expériences. Et ce dès les premiers instants de la vie avec entre autres l’aventure musicale et poétique de la “Cie Charabia”, Je suis plusieurs, ou la performance animale de la Cie Sylex, Grrrrr.



[Grrrrr©Cyrielle BLOY.jpg]

Des spectacles en tous genres

Théâtre, cirque, danse, musique… le panel de spectacles vivants est plutôt impressionnant et s’appuie sur des approches généralement pluridisciplinaires. « On a essayé de multiplier les entrées dans ce festival » rappelle le programmateur. Au delà des formes, les compagnies qui viennent de tous les horizons, artistiques et hexagonaux, apportent un vent de gaieté, de désinvolture et d’émancipation. La Cie Tro-Héol avec Le Complexe de Chita, des marionnettes remue-ménage ou remue-méninges ; le Théâtre du Phare avec Un furieux désir de bonheur, un melting-pot effervescent et libérateur ; la Cie Les Bas-Bleus avec ses histoires de Filles et soie qui visent à s’affranchir des modèles…



[Filles et soie©Louise Duneton.jpg]

Une véritable démarche artistique

Le THV reste attentif aux évolutions de la création jeune public, devenue « un espace d’expérimentation très important ». Il s’en abreuve pour composer sa Zone de Turbulences, donnant par exemple de la visibilité au nouvel atelier-spectacle ou cabinet de curiosités du Groupe Zur, intitulé Rue d’Orchampt. « Quand je parle de qualité artistique, je parle aussi de ceux qui testent. Le Groupe ZUR sont des artistes reconnus avec une vraie écriture, une vraie patte ; avec cette création, ils vont tenter quelque chose qui, au final, est très réfléchi » explicite Gurval Reto. Avec onze spectacles dans cinq lieux différents, au THV et hors les murs, cette première Zone de Turbulences est à traverser sans crainte.



[Rue d’Orchampt©Jef Rabillon.jpg]

Du 2 au 9 mars
THV, Médiathèque de la Ranloue, Salle de la Cressonnière, Site des Fresnaies, Complexe sportif de la Gemmetrie – Saint-Barthélemy d’Anjou


Zone de Turbulences accueille les premières représentations de _Fly, Colton, Fly de Jalie Barcilon, présenté par Et Cie & L’Insomniaque Cie. Cette création a été sélectionnée par les Partenaires Jeune Public du Maine-et-Loire (PJP 49) et tournera jusqu’à mi-avril dans tout le département. Un spectacle aux allures de série policière basé sur un fait réel américain : la traque de Colton Harris Moore, voleur d’avions mais simple ado… Haletant !_

théâtre
  • Création : 3/3/2020
  • Mise à jour : 4/3/2020

Jessy Benjamin, « J’aime beaucoup rire de moi »

En mars, à Nantes, se jouent Les Eclats Francophones, quatre concerts pour fêter la création musicale autour de la langue française à travers le monde. La première date – samedi 14...

musique - 11.3.2020

Rétropédalage !! Regard arrière sur Premiers Plans

Le festival Premiers Plans s’est déroulé à Angers du 17 au 26 janvier 2020. Zélie Gomez est allée à la rencontre des réalisateurs français de premiers courts-métrages. Pour le magazine...

cinéma - 10.2.2020

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus