Alex Lutz, un one-man show équestre

Cette année encore, c’est un comique qui vient en quelque sorte clore le Festival d’Anjou. Le château *du Plessis-Macé a donc accueilli, vendredi 28 juin, Alex Lutz pour son nouveau one-man show. Des fous rires à n’en plus finir pour terminer cette 70e édition.


Une entrée qui a du… cheval

Comment entrer en scène et surprendre le public ? Voilà le défi que s’est donné Alex Lutz pour son nouveau one-man show. Il a choisi de mettre à l’honneur Botero, son cheval blanc. Cependant le début est assez cocasse puisqu’il a du mal à monter dessus et nous fait un numéro de danseur équestre des plus réjouissants. De quoi nous mettre dans l’ambiance dès les premières minutes du spectacle dans lequel nous ne savons pas à quoi nous attendre.


Seul en scène ou presque

Aucun élément de décor pour habiller la scène du Plessis-Macé. Seul, Alex Lutz est là devant nous pour nous parler des expressions, de nos peurs et de nos doutes. Un changement de voix et quelques mimiques le font basculer dans la peau de son personnage : lui-même plus jeune en compagnie de sa mère, une vieille dame rencontrée sous un lampadaire, les hommes des cavernes… Pas besoin de chichis, notre imaginaire seul suffit à voir au-delà des apparences et Alex Lutz a un don comique c’est certain. Mais ce spectacle n’aurait pas la même saveur sans la présence de ce magnifique cheval blanc qui nous amène de la douceur et permet à Alex Lutz de s’assagir un peu dans ce spectacle haut en couleurs.


Alex Lutz est toujours au top peu importe qu’il soit seul en scène ou déguiser en Catherine, il reste un humoriste de talent qu’il est toujours plaisant de voir en spectacle.

crédit photo : Pascal Riondy

théâtre
  • Création : 30/6/2019
  • Mise à jour : 30/6/2019

Réfléchir avec le genre est stimulant

Une quinzaine de manifestations sociales, culturelles et scientifiques animeront la troisième édition du Mois du Genre, courant mars. Un événement porté par l’Université d’Angers (...

conférence - 14.3.2019

Une nouvelle saison sous une bonne étoile

Depuis le 6 avril 2019, une nouvelle constellation s’est levée dans le firmament de l’écomusée du Véron… Radieuse, étincelante, monumentale...

exposition - 16.4.2019

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus