Tu te souviendras de moi au Festival d’Anjou 2019

Lundi 24 juin, c’est la pièce Tu te souviendras de moi de François Archambault qui ouvre cette dernière semaine du Festival d’Anjou. Un spectacle drôle sur un sujet qui ne l’est pas.


Un sujet sensible

Edouard, professeur d’histoire à la retraite, a la mémoire qui flanche comme dirait la chanson. Il se rappelle très bien de beaucoup de dates historiques mais pas de ce qu’il a fait le matin même. Ses souvenirs se mêlent à ce qu’il voit aujourd’hui, le passé rejoint le présent et laisse la famille démunie et quelque peu exaspérée. Sa femme jette l’éponge et laisse son mari à sa fille, elle-même indisponible pour le garder. Heureusement, Patrick son nouveau compagnon et Bérénice sa fille sont là pour écouter cet homme raconter ses souvenirs et dire dans ses moments de lucidité sa vérité qui bouscule ses proches. Une maladie qui le ronge de l’intérieur mais qui malheureusement s’attaque aussi aux relations familiales. Un sujet éminemment sensible que la maladie d’Alzheimer traité avec beaucoup de délicatesse et de drôlerie.


Une pièce bourrée d’humour

Quel spectateur s’attendait à un tel flot d’humour à travers cette pièce ? L’auteur a réussi à mettre cette maladie en avant à travers une comédie. Il a osé de parler de cela sans tomber dans le pathos sans doute grâce aux quiproquos dus à la maladie qui provoquent inévitablement des fous rires. La mise en scène lumineuse de Denis Benoin et l’interprétation magistrale de Patrick Chesnais rendent les propos de François Archambault encore plus poignants et nous invitent à profiter de la vie avant que notre mémoire ne s’effrite. Même si certains ne seront pas sensibles à l’humour de cette pièce, celle-ci a au moins le mérite de nous parler d’Alzheimer et nous montre ce qu’il se passe au sein d’une famille dans laquelle la maladie est devenue un membre à part entière.


Un spectacle efficace et rudement bien interprété par tous les acteurs et actrices qui vaut la peine d’être vu par tous.

Crédit photo : Jean-Claude Hermaize

théâtre
  • Création : 26/6/2019
  • Mise à jour : 26/6/2019

Réfléchir avec le genre est stimulant

Une quinzaine de manifestations sociales, culturelles et scientifiques animeront la troisième édition du Mois du Genre, courant mars. Un événement porté par l’Université d’Angers (...

conférence - 14.3.2019

Une nouvelle saison sous une bonne étoile

Depuis le 6 avril 2019, une nouvelle constellation s’est levée dans le firmament de l’écomusée du Véron… Radieuse, étincelante, monumentale...

exposition - 16.4.2019

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus