La Souricière dans le cloître Toussaint

Lundi 17 juin, c’est au cloître Toussaint que se joue la création 2019 du Festival d’Anjou. C’est la fameuse pièce d’Agatha Christie, La Souricière, qui a été choisie pour l’occasion. Un huis-clos où le suspense nous tient en haleine jusqu’au bout…


Agatha Christie : la reine du huis-clos

Mollie et Giles Ralston viennent d’ouvrir leur hôtel et attendent avec impatience leurs futurs clients. Seulement une tempête de neige s’abat sur la ville et chaque futur pensionnaire a des difficultés à arriver. Chacun fait une entrée fracassante et se retrouve coincé dans l’hôtel. Tous vont devoir cohabiter et lorsque l’inspecteur Trotter fait irruption pour leur annoncer qu’il y a parmi eux un potentiel tueur, chacun est sur ses gardes. Madame Boyle, aussi froide et aimable qu’une porte de prison ; Christopher Wren, jeune et déjanté architecte ; le major Metcalf curieux de tout ; mademoiselle Casewell discrète au possible et monsieur Paravicini étrange étranger. Tous sont susceptibles d’avoir commis le crime de Londres mais quand l’un d’entre eux se fait assassiner, tout s’enclenche pour mettre la main sur ce fameux tueur. La Reine du huis-clos a encore frappé pour nous faire douter de chaque personnage. Mais qui est le tueur ? Vous ne le saurez qu’en allant voir la pièce.


Une mise en scène originale

Un scénario qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années puisque cette pièce se joue à Londres depuis 1952 et qu’elle est toujours un succès. Cependant, Pierre-Alain Leleu a adapté cette pièce pour lui donner un nouveau souffle, la rendre plus moderne avec plus d’humour tout en gardant les ressorts de l’intrigue intacts. Ladislas Chollat, le metteur en scène a, quant à lui, mis en avant le côté comédie musicale avec les intermèdes chantés et il a su nous en mettre plein la vue avec… les costumes. On retrouve ici des couleurs criardes tels le pull jacquard ou encore le complet rouge à carreaux écossais, une véritable garde-robe anglaise. Une mise en scène originale qui nous plonge dans ce huis-clos britannique si chère à Madame Agatha Christie.


Réussite complète pour cette création qui espérons-le aura autant de succès que la pièce londonienne toujours à l’affiche. Prenez le temps d’aller voir cette pièce à La Pépinière à Paris à partir de septembre, vous ne serez pas déçus.

Crédit photo : Pascal Riondy

théâtre
  • Création : 19/6/2019
  • Mise à jour : 19/6/2019

La bouffée d’air estivale

Un festival, une saison estivale, un programme culturel… Peu importe le nom, Les Bouffées d’Arts, propulsées...

festival - 25.7.2020

Angers, Coeur de l'été

Dans un contexte compliqué par les règles sanitaires en vigueur, les acteurs culturels angevins ont rivalisé d’imagination pour présenter...

spectacle - 16.7.2020

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus