BOGDAN KONOPKA

BOGDAN KONOPKA

Né en 1953 en Pologne, vit en France depuis 1989
Bogdan Konopka nous a malheureusement quitté dimanche 19 mai 2019.
Son travail est représenté par la Galerie Françoise Paviot à Paris, Box Galerie à Bruxelles, Glaz Gallery à Moscou., Ofoto Gallery à Shanghai, Leica 6×7 Gallery à Varsovie
Après une formation de photochimiste , Bogdan Konopka exerce la photographie appliquée au sein du laboratoire de l’Université Polytechnique de Wroclaw, en démissionne suite aux pressions du régime, est membre du courant Photographie Elémentaire, s’en détache, fonde sa propre galerie Post Scriptum et participe aux actions artistiques de l’underground, tout en photographiant sa ville et son climat apocalyptique. Arrivé en France fin 1988 ,il poursuit son travail sur le devenir des villes et photographie leurs faces cachées, fragiles « non comme le seul prétexte à une accumulation désespérante, ni comme illusion d’une conquête, mais comme retrouvaille d’un sens, perception d’une écriture terrestre, d’une géographie dont nous avons oublié que nous sommes les auteurs » en faisant sienne la réflexion de Georges Pérec. Présenté durant le Mois de la photo à Paris, son travail sur la capitale s’attarde sur le patrimoine non classé. Grand Prix Européen de la Photographie de la Ville de Vevey en 1998, il voyage pendant deux ans en Europe Centrale à partir de son carnet d’adresses . Ce travail intitulé Reconnaissances prendra la forme d’une exposition et un portfolio sera édité. Aujourd’hui son regard attentif et patient se porte sur les villes chinoises et leur architecture vernaculaire très menacée. Dépouillées de toute figure humaine ses miniatures photographiques dégagent un ineffable souffle de vie.

« Photographe au meilleur sens du terme, explorant donc les limites de l’outil qu’il s’est choisi, il nous convie à regarder vraiment, à commencer à voir, à l’accompagner pour dresser non pas le portrait photographique de la Pologne – ce serait, comme toujours, peine perdue -, mais à partager son portrait de sa Pologne, celui qu’il esquisse au rythme de ses expériences, mais qu’il n’affirme pas, qu’il n’impose en rien. »
Christian Caujolle, introduction à Un conte polonais, éditions Delpire.

Lien Galerie Françoise Paviot

Exposition photographique “Un Conte polonais” – 24/05/19 au 07/07/19 – Parc du Prieuré à Beaucouzé (49)

h3.

exposition
  • Création : 17/4/2019
  • Mise à jour : 22/5/2019

Réfléchir avec le genre est stimulant

Une quinzaine de manifestations sociales, culturelles et scientifiques animeront la troisième édition du Mois du Genre, courant mars. Un événement porté par l’Université d’Angers (...

conférence - 14.3.2019

LIGNES D'ERRE

Comment habiter poétiquement le monde...

exposition - 9.7.2019

BERTRAND CHEVRIER

Designer de formation, il est graphiste dans une agence de communication durant une...

exposition - 6.6.2019

Une nouvelle saison sous une bonne étoile

Depuis le 6 avril 2019, une nouvelle constellation s’est levée dans le firmament de l’écomusée du Véron… Radieuse, étincelante, monumentale...

exposition - 16.4.2019

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus