Accroche-Cœurs 2012 - Une réussite mais une suite en suspens

Près de 300000 personnes sur trois jours, c’est le chiffre annoncé pour la fréquentation de ces Accroche-Cœurs 2012. Un succès jamais égalé à en croire les organisateurs et les rues bondées. Ce cru réussi augure-t-il une nouvelle édition des Accroche-Cœurs pour Aqua Viva Production ?


C’est la question qui reste sur toutes les lèvres : le devenir des Accroche-Cœurs. Le festival sera-t-il reconduit l’année prochaine ? Une édition grand Ouest verra-t-elle le jour ? Aqua Viva, la compagnie en charge des Accroche-Cœurs depuis trois ans, pourra-t-elle finir son tour de boussole ?


Une chance sur trois

Rien n’est encore tranché pour la municipalité d’Angers qui garde la décision finale pour le mois d’octobre. Engagée à la suite de la Cie Jo Bithume, l’agence d’ingénierie culturelle Aqua Viva Production avait signé une convention de trois ans avec la ville. Entente qui prend fin cette année et ouvre donc un nouvel appel d’offre pour l’organisation du festival d’arts de rue angevin. A ce jour, la municipalité a déjà entendu trois sociétés pour la reprise : Aqua Viva Production, le Centre National des Arts de la Rue de Saint-Barthélemy d’Anjou (la Paperie) et le producteur de spectacles Artémuse. Reste à savoir si le succès de cette dernière édition fera pencher la balance en faveur de l’organisateur sortant.


Une dernière édition décisive ?

A voir la participation et l’engouement des Angevins pour cette 14e édition, difficile d’imaginer que la municipalité ne redonne pas les rênes à Aqua Viva. On peut dire qu’elle a réussi son pari triennal et termine même en apothéose. Mais certains éléments sont aussi à prendre en compte dans cette hausse de la fréquentation, donc dans la dite « réussite » de cette dernière édition… Le temps plus que clément du week-end ou encore la sur-médiatisation de l’événement liée à la pétition autour des joyaux de la couronne. N’oublions pas non plus que les retours du public sur l’édition ont leur importance. Et malgré l’adhérence au thème pour son aspect fédérateur, et un ravissement unanime devant le spectacle du samedi soir (les « envolées chromatiques » vues par 25000 personnes émerveillées), les avis sont toujours mitigés.


Quelques points de vue au détour des rues

Certains festivaliers remercient avec ferveur la société Aqua Viva : « Aqua Viva a vraiment relancé les Accroche-Cœurs qui avaient perdu en force et en nombre de spectacles avec Jo Bithume. Ça fait du bien de pouvoir assister à autant de spectacles dans un temps si réduit. Ça ressemble vraiment à un grand festival de rue. » ; « Je suis venue avec toute ma famille et on a franchement rigolé cette année. Tout le monde y a trouvé son compte autant dans les spectacles que dans l’ambiance. Génial ! »

D’autres sont plus partagés : « Il y a trop de spectacles en même temps, autant en faire moins mais qu’on puisse voir plus de choses. » Certains habitués se souviennent avec regret : « J’aimais bien quand Jo Bithume re-décorait complètement les rues, il y a avait une vraie effervescence autour du festival et tout le monde s’y mettait dans la ville. Cette année, la déco était assez pauvre. » Et d’autres rejettent franchement la programmation : « Ce n’est pas un festival d’arts de la rue. Il y a de grands spectacles foutoirs et les plus petits spectacles n’ont plus la qualité de ceux présentés auparavant. Ce n’est pas du spectacle de rue, c’est une grande mascarade. »


Bref…

Quel festival n’a pas de notes contradictoires me direz-vous… Et peut-on juger de la qualité d’un festival en glanant simplement quelques opinions ? Sûrement pas ! Les ressentis ont leur importance, l’image et les priorités de la ville en ont davantage… Et soyons réaliste, même si l’avis général a une influence sur la décision de la municipalité, seuls les élus auront le dernier mot. Espérons seulement que les Accroche-Cœurs ne soient pas mis en arrière plan, comme la culture l’est souvent. Rendez-vous en octobre.


Photo : Thierry Bonnet / Nicolas Courtade

festival
  • Création : 11/9/2012
  • Mise à jour : 11/9/2012

Réfléchir avec le genre est stimulant

Une quinzaine de manifestations sociales, culturelles et scientifiques animeront la troisième édition du Mois du Genre, courant mars. Un événement porté par l’Université d’Angers (...

conférence - 14.3.2019

Jeux de BD à Mazé-Milon

Les 18 & 19 mai, la médiathèque La Bulle et l’Atelier Kawa décorent Mazé aux couleurs du 9e art. Le ...

littérature - 16.5.2019

Hydragon au poste

Samedi 25 mai, Scènes de Pays dans les Mauges vous donne l’occasion de faire la fête en Poste restante...

cirque - 9.5.2019

The One Armed Man - #1

Trois ans après la sortie de son second album, le quatuor blues rock strasbourgeois The One Armed Man...

musique - 9.5.2019

Bistrots sur l'eau

Loire, Sarthe, Maine, Mayenne… longez l’eau en Anjou et vous trouverez une guinguette. Elles poussent ici comme des fritillaires pintades...

loisirs - 26.4.2019

Portes Ouvertes au Fournil et à la Ferme

Le Fournil du Pain sur les Planches ouvrira ses portes pour fêter son premier anniversaire les 11 et 12 mai 2019 aux cotés de la ferme...

exposition - 16.4.2019

Une nouvelle saison sous une bonne étoile

Depuis le 6 avril 2019, une nouvelle constellation s’est levée dans le firmament de l’écomusée du Véron… Radieuse, étincelante, monumentale...

exposition - 16.4.2019

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus