Partager
Tweeter

La Queue du diable

Contes de fesses et de sagesse du monde entier. Réservation obligatoire. Places limitées.

LA PRESSE EN PARLE :

« La Queue du Diable », il la tire, l’étire, la triture, la caresse avec humour et sagesse aussi…sait-on jamais quelles surprises heureuses, ou pas, elle nous réserve, cette queue ! (…) Comme un voyage autour du monde… Le tour de contes de Pierre-Olivier Bannwarth est fait d’escales jouissives, coquines, charmeuses et déroutantes, parfois. Oui, en toutes choses, particulièrement ici, en matière d’approche du mystère de la sexualité, chaque peuple a sa culture et ses croyances, plus ou moins éloignées des nôtres !”
MILLEFEUILLEAUTOURDUMONDE 16/01/2018

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

“Des histoires d’amour pour faire tomber les notions de bien et de mal. Pierre-Olivier Bannwarth, un Angevin qui s’est spécialisé dans les histoires érotiques. « De fesse et de sagesse », comme il l’assure lui-même.
« Je raconte des histoires de toutes les cultures et de toutes les traditions », résume le conteur. Durant ce spectacle, l’artiste a une ambition : raconter comment le désir se vit et se raconte partout sur le globe. Car, où que l’Homme se trouve, « aucune loi ne régule le désir ».
Depuis que Pierre-Olivier Bannwarth s’intéresse à ces histoires, il a remarqué une chose : « elles ont toute en commun de tourner la sexualité vers l’amour et non vers le pouvoir ».
C’est une célébration. De la vie, de nos faiblesses… Peut-être que Pierre-Olivier Bannwarth est résolument – et aveuglement, romantique mais il présente « la chose » de telle manière que l’on ne peut qu’être d’accord avec lui. Il le dit si bien : « il n’y a que dans le domaine de l’amour qu’un diable peut vous emmener au paradis ». Il est ravi de voir les gens « avec le sourire » lors de son spectacle La Queue du Diable.
“J’ai vu les gens rire ! Et rire ! Nous sommes tous pareils. Les contes érotiques enlèvent un poids de culpabilité et de jugement à tout le monde. Même sur les plans plus intimes, nous sommes semblables. »
D’ailleurs, à la simple évocation de son spectacle, on sent le conteur se fendre d’un large sourire. Finalement, d’après le comédien, c’est durant les contes, et encore plus durant ces histoires de désir que « les idées du bien et du mal tombent ».
LE JOURNAL DE L’ORNE – 13/10/2017

angers conte conteur spectacle
  • Création : 24/9/2020
  • Mise à jour : 24/9/2020

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus