Partager
Tweeter

Festival d'Anjou - 70e anniversaire

70e édition du Festival d’Anjou, du 10 au 29 juin 2019, sur les planches du Château du Plessis Macé, du Cloître Toussaint et du Grand Théâtre d’Angers, de l’Abbaye de Fontevraud, des Arènes de Doué-en-Anjou, du
château de Saumur et du Théâtre St-Louis de Cholet.


« Soixante-dix ans. Soixante-dix ans de théâtre, c’est à dire de culture, d’évasion, d’intelligence, de rapprochements, de dialogues, d’enchantements, de réflexions, de fraternité, de joie, de plaisir, d’échanges, de pluie, de soleil, de soirées rafraichissantes et de magnifiques soirs d’été ! Quelle chance ! Quel privilège ! Quelle exception ! Préservons tout cela ! C’est un trésor immense. Il convient de le protéger, de le faire vivre et grandir.

Cette année une création si chère à mes yeux, si importante pour moi ! “Jacques et son Maître” de Milan Kundera. Ma pièce fétiche. Mon bonheur de théâtre. Une distribution nouvelle pour une pièce qui est pour moi un des plus beaux textes du théâtre contemporain. Hommage d’un des plus grands écrivains du XXe siècle au siècle des Lumières. Une création comme un testament à l’instant de quitter la direction de ce Festival.

La programmation accueillera cette année, outre le retour du “Canard à l’orange” pour une date au Plessis-Macé, des stars bien sûr : Richard Berry, Françoise Fabian, Patrick Chesnais, Alex Lutz, Pierre Palmade, Jean Francois Balmer, Lorànt Deutsch, Gérard Desarthe, Nicole Croisille, Didier Benureau et (soirée exceptionnelle !), Jean Louis Trintignant qui me fait l’amitié de revenir au Festival cette année ! Joie de les accueillir tous ici pour cette saison anniversaire !

Un événement : “La Vie est un songe”, pièce mythique du siècle d’or espagnol, chef d’œuvre de Calderon, sera jouée deux fois aux Arènes de Doué-la-Fontaine avec une distribution éblouissante à la tête de laquelle régnera Gérard Desarthe. Un très grand moment du Festival ! Mais bonheur aussi de découvrir de jeunes talents : deux Shakespeare programmés à Saumur devant le château : “Beaucoup de bruit pour rien” et “Peines d’amour perdues”. De jeunes comédiens merveilleux s’emparent de deux des comédies les plus joyeuses et brillantes du dramaturge élisabéthain.

Le nouveau spectacle d’Alexis Michalik après le triomphe de son “Edmond”.

Un cabaret autour de Charles Aznavour, « Nous avons eu de bons moments » et qui sera une façon de prendre un verre ensemble et de chanter quelques chansons pour marquer mon départ. Et enfin Jo Bithume qui viendra clôturer le Festival pour une soirée de fête, où on dansera et on célébrera le Festival !

Voilà… Nous avons eu de bons moments chantait Charles Aznavour à la fin de ses spectacles. Oui. Nous avons eu de bons moments. Ma gratitude est immense pour tout ce que vous m’avez apporté. J’ai grandi avec et grâce à vous. J’ai traversé une part essentielle de ma vie d’homme parmi vous. J’ai essayé de préserver ce qui m’avait été confié. De le faire grandir, de le développer, d’y amener d’autres publics. Je crois que nous n’avons pas trop mal travaillé. Je vous dois un bonheur immense. Je crois à la puissance du théâtre. À sa nécessité profonde.

Je continuerai de m’intéresser au Festival, et à l’aimer ! Je vous remercie du fond du cœur : « Nous nous reverrons un jour ou l’autre »… »

NICOLAS BRIANÇON
p>. Directeur artistique du Festival d’Anjou

grande scène théâtrale de l'ouest spectacles théâtre
02 41 24 88 77
4 à 32€
Du Lundi 10 Juin à 21h30 au Samedi 29 Juin à 21h30
4 à 32€
  • Création : 9/4/2019
  • Mise à jour : 9/4/2019

Evénements associés

L'agenda vous suggère

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus