Partager
Tweeter

Mon corps, mon capital. Les enjeux économiques, sociaux et culturels de la biocitoyenneté

Caractérisée par un nouveau rapport au corps et à la santé centré sur le maintien, le contrôle, l’amélioration et le prolongement de la vie biologique individuelle, la biocitoyenneté est indissociable des transformations économiques et politiques qui ont mené à la privatisation croissante des recherches dans le domaine biomédical et à l’ouverture d’un immense marché globalisé au sein duquel les biocitoyens agissent comme consommateurs de soins et de traitements.

Céline Lafontaine est sociologue, professeure titulaire à l’Université de Montréal, spécialiste des aspects sociaux, culturels et symboliques des technosciences. Au cours de cette conférence, elle analysera la représentation du corps comme capital, à travers notamment l’exemple de la mise en banque de cellules souches de sang de cordons, de l’autoconservation des ovocytes et de la bio-impression. Il sera aussi question de l’intérêt de développer une approche transdisciplinaire pour aborder des problématiques sociétales complexes.

Mercredi 17 avril de 18h30 à 20h salle F102, Faculté de santé de l’Université d’Angers, 28 rue Roger Amsler, Angers.

  • Création : 5/4/2019
  • Mise à jour : 5/4/2019
L'agenda vous suggère

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus