Partager
Tweeter

Historicité

Cette exposition est le fruit d’une quête intérieure qui a amenée Aurore Besson à reparcourir le chemin d’imprégnation qu’elle a eu en sculpture. Il se confond avec une histoire de l’art, sa petite histoire dans la grande histoire, comme un jeu de poupées russes.

Ce travail antérieur peuple l’atelier de l’artiste, mais qu’en faire ? Jeter, détruire tous ces modelages (des figures humaines pour la plupart) ? Elle a préféré les conserver et poser les bases d’un travail de mémoire.

Pour ce faire, Aurore Besson a emprunté une technique à la restauration d’ornement : l’estampage à l’argile. Les formes ont pu se briser au démoulage, au séchage ou encore à la cuisson. Ces accidents ont été volontairement conservés et ont redonné une nouvelle dimension imprévue aux « ébauches » obtenues.

L’exposition regroupe ces diverses expériences et ces sculptures sont passées du statut d’œuvre au statut de moule. La mise en scène de ces moules et leurs empreintes, par des jeux de miroir et de lumière, forme autant de tableaux qui permettent de retisser les liens qui les unissent.

Cette démarche est à la fois instinctive et distanciée. Ce travail relève d’une archéologie personnelle, une manière de refaire le chemin de la genèse des formes, comme une tentative de régénérer ces vestiges épars.

L’exposition est visible tous les Vendredis, samedis et dimanche, de 14h à 18h et sur rendez-vous.

#sculpture #exposition #artcontemporain
  • Création : 14/12/2018
  • Mise à jour : 14/12/2018

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus