Partager
Tweeter

ALDEBERT

Et de trois ! Aldebert retrouve sa grande cour de récréation pour la suite de ses
Enfantillages !
Après la naissance en 2008, une suite en 2013, et un hors série, Enfantillages de Noël, il y a
deux ans, ce nouvel épisode ne faillit pas à la règle.
Enfantillages 3 n’est pas un album conçu que pour les enfants ! C’est également un album
quel’on écoute en famille. Et c’est la force de l’idée d’Aldebert, lorsqu’il se lance dans cette
aventure : J’ai l’impression d’avoir poussé la bonne porte. J’ai une liberté dans la chanson jeune
public que je n’avais pas auparavant. L’imaginaire est sans limite, aussi bien dans les
thèmes que dans les styles musicaux. Souvent, la chanson pour enfant est destinée aux tout
petits. Ne pas infantiliser, mais éveiller et proposer une chanson jeune public alternative,
telle serait ma ligne de conduite.
Pour Enfantillages 3 , Aldebert a, comme depuis le début, écrit les chansons dans son coin,
et avec son équipe, lancé des idées sur celles et ceux qui pourraient venir incarner un
personnage, car c’est bien l’idée de la présence d’invités dans l’album.
Au total, une quarantaine d’artistes, chanteurs, comédiens, humoristes, se sont déjà prêtés
au jeu !
Cette fois encore, vous n’êtes pas au bout de vos surprises.
Toute la famille est là !
Les enfants d’abord, avec un Gaétan Roussel haut comme 3 Pommes, ou une Zaz en petite
Capucine à l’imagination débordante.
Charles Berling incarne le papa narrateur de l’album, et décide au passage que Les contes
de fées, ça craint !
Le groupe Tryo s’affiche tontons dans On Ne Peut Rien Faire Quand On a Un P’tit. Et
comme dans toutes les familles, il y a le turbulent : Thomas VDB fait face à un véritable
trublion dans Hyperactif.

  • Création : 28/6/2018
  • Mise à jour : 28/6/2018

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus