Partager
Tweeter

Je n'ai pas peur

Martial Anton, Daniel Calvo Funes

T 400

Adapté du roman de Niccoló Ammaniti, Je n’ai pas peur questionne le passage de l’enfance au monde adulte. Un récit initiatique poignant alternant humour tendre et esprit grinçant, porté par une rare maîtrise marionnettique, visuelle et scénographique.*

Été 1978. Michele et sa petite sœur vivent avec leur mère aimante et leur père, camionneur, souvent absent. Dans la chaleur suffocante du sud de l’Italie, le jeune garçon écope, à la suite d’un jeu d’un gage qui l’amène à explorer une maison abandonnée. Il fait au fond d’un trou une découverte qui va bouleverser son enfance, son rapport aux autres, et l’amener à devoir affronter ses peurs et à faire des choix bien lourds pour un petit homme de neuf ans…
Servi par une mise en scène épurée et ingénieuse, Je n’ai pas peur navigue entre comédie et drame social. Le spectateur est happé par l’histoire de Michele qui, forcé brutalement de quitter l’insouciance qui caractérise l’enfance, découvre ahuri l’âpreté d’un monde d’adultes aveuglés par leur rêve d’une vie meilleure.
Les multiples personnages que nous sommes invités à découvrir, souvent attachants, parfois inquiétants, ne sont pas sans rappeler ceux croisés dans le cinéma italien des années 50 ou 70, une influence par ailleurs tout à fait assumée par Martial Anton et Daniel Calvo Funes. Pour mener ce récit haletant, construit à la façon d’un thriller avec son lot de flash-back et de rebondissements, les trois comédiens-manipulateurs se fondent à merveille avec leurs marionnettes (plus d’une vingtaine !). Le suspens va crescendo jusqu’au final, bouleversant.

Durée : 1H30

+11 ANS

Crédit Photo : Pascal Pérennec

jeune public marionnette
02 41 22 20 20
de 5€ à 16€
  • Création : 18/4/2018
  • Mise à jour : 18/4/2018

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus