Romain Pinsolle, les débuts solo d'un dandy électrique

Romain Pinsolle, physique à la Jim Morrison, jeu de guitare marqué au fer rouge par celui d’Eric Clapton, signe le 29 septembre chez Soleil Oblique Records un premier album sensuel et audacieux, qui bouscule les talents fades de la nouvelle scène française.

Sensuel à mort, quelques clins d’œil aux années 80, Romain n’a pas besoin d’élever la voix – qu’il a tantôt grave et alanguie, tantôt gracieusement perchée – pour vous demander de traverser le pays pour lui, de l’attraper, le goûter et l’aimer jusqu’à l’épuiser. Avec des titres aussi magiques que Le Vin de l’assassin et Gueule d’Ange, des références à Baudelaire, aux Stones et au peintre Bonnard, on tient enfin un songwriter haut de gamme à la riche culture.

Imaginez un bar bondé, il est tard mais il a la nuit devant lui, la nuit devant vous , « libre et solitaire », tout à son rêve d’ivresse. Romantique et élégant, Romain Pinsolle fait mine de se vautrer et de déraper, prend la pose avec malice, jouant de sa voix nonchalante, désinvolte et d’une pop rock qui invite d’abord et avant tout à jouir. Ce guitariste de choc est aussi un chanteur sensible à la gueule d’ange.

Le premier album de Romain Pinsolle sort le 29 septembre chez Soleil Oblique Records

musique
  • Création : 11/9/2017
  • Mise à jour : 11/9/2017

Dätcha Mandala - Rokh [LP]

Depuis quelques mois, la carrière de Dätcha Mandala a connu une formidable ascension, largement méritée...

musique - 11.12.2017

Big Wool

facebook.com/bigwoolmusic...

musique - 25.9.2017

Stadium, des supporters et une ovation

Les 21 & 22 septembre, Le Quai présentait Stadium, une proposition originale du metteur en scène Mohamed El Khatib. Pour le Scéno, ...

théâtre - 19.10.2017

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus