La marge, coulisse d'un éditeur atypique

Connaissez-vous la Marge ? Petit atelier débordant d’idées, de couleurs et d’énergie… situé rue de Frémur…
Toujours pas ? Pourtant, cet atelier d’édition participatif a de beaux jours devant lui !
Cette association, créée en 2013 par cinq compères amoureux de lettres, de graphismes et d’envies créatives, creusent son sillon et sera accueillie cette année au Salon du livre de Paris, sur le stand de la Région Pays-de-la-Loire.

Tout au long de l’année, la Marge propose des ateliers participatifs gratuits pour réaliser des couvertures en carton d’auteurs en herbe. Petits et grands sont invités à coller, peindre, découper, relier, dessiner l’oeuvre unique de la maison d’édition.

D’où vient cette idée du tout-en-carton ?

Flora, fondatrice de l’association et par ailleurs illustratrice, a vu un reportage sur Arte, un soir de 2010… Il présentait les cartoneros... Lui ainsi vient l’idée d’importer la démarche sur le sol ligérien… et de se renseigner sur les autres structures françaises….

Qui dit crise dit créativité

En Argentine, après la crise économique et sociale de 2001, les rues de Buenos Aires voient
affluer un nombre croissant de cartoneros.
Ces recycleurs de fortune sillonnent les rues de la capitale, obtenant de modestes rétributions grâce à la revente des déchets recyclables collectés, en tête desquels se classent le carton et les dérivés du papier. Ils sont encore plusieurs dizaines de milliers aujourd’hui à ployer sous le poids de leurs immenses chariots.
Mais comme toujours en temps de crise, le génie s’aiguise et les idées alternatives s’affirment comme porteuses d’espoir. Voilà pourquoi, un jour de janvier 2003, l’écrivain argentin Washington Cucurto et l’artiste plasticien Javier Barilaro fondent les éditions Eloisa Cartonera, qui prendront quelques années plus tard la forme d’une coopérative autogérée.
Incapables de faire face aux coûts de production classique, les deux amis ont la bonne idée de piocher leur matière première chez les cartoneros qui transitent chaque jour devant leur porte.
Ceux-ci leur proposent leur meilleure sélection de carton, et la coopérative les paient quatre fois le prix du marché. Le carton est ensuite découpé, peint, plié et collé, jusqu’à se muer en une couverture. C’est simple et beau. Le livre en carton est né : Eloisa jette sans le savoir les bases d’un nouveau circuit d’édition indépendant, à taille humaine.

Place à la créativité pour tous

Au-delà d’un soutien de la création unique, pour un livre unique, à un prix unique (pour la modique somme de 5 €), la Marge organise des ateliers d’écriture et de confection de livres, pour petits et grands.
Tous les premiers samedis du mois, les enfants ont rendez-vous avec les cartons, pinceaux et papiers pour réaliser eux-mêmes leur ouvrage. En ce 4 mars, sept enfants se mettent à l’oeuvre autour d’une histoire de Simon Martin Hélène et les voix du monde. Pour Mathieu, 6 ans, l’exercice va consister à “illustrer la nuit étoilée. Parce qu’on fait de la peinture et des choses belles”. Encadrés par trois bénévoles, les enfants repartiront avec l’histoire et la couverture confectionnée à leur goût.

Les adultes sont également invités à rejoindre les ateliers participatifs, les autres samedis du mois, de 14 h à 18 h. Qu’on vienne pour relier, dessiner, papoter, c’est toujours un coup de pouce supplémentaire pour la réalisation des couvertures de cette petite maison d’édition. Ces rendez-vous sont gratuits et ouverts à tous.
Si vous n’êtes pas habiles des mains mais plutôt des mots, des ateliers d’écriture sont également organisés par l’association. Aucun niveau n’est requis… simplement une motivation et l’envie de partager ensemble le goût de la littérature et de l’écriture !

A vos plumes !

Pour celles et ceux qui veulent se prêter au jeu, un concours de nouvelles est organisé chaque année. Pour 2017, le thème est “les chiens aboient, la caravane passe”, un sujet inspiré d’un proverbe africain. Vous avez jusqu’à fin mai pour remettre vos créations : concours gratuit ouvert à tous, du débutant à l’écrivain confirmé, sans aucune contrainte sur le nombre de signes.
Les auteurs des 5 nouvelles les plus féroces recevront 3 exemplaires collector du recueil. Les productions sont à envoyer avant le 31 mai 2017 à : asso@atelierlamarge.fr, au format doc ou odt si possible !

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter la page Facebook du lieu ou encore, leur site internet.

littérature
  • Création : 7/3/2017
  • Mise à jour : 9/3/2017

Big Wool

facebook.com/bigwoolmusic...

musique - 25.9.2017

Stadium, des supporters et une ovation

Les 21 & 22 septembre, Le Quai présentait Stadium, une proposition originale du metteur en scène Mohamed El Khatib. Pour le Scéno, ...

théâtre - 19.10.2017

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus