Loïc Lantoine ouvrait Villages en Scène...

Samedi 1er octobre, Villages en Scène faisait son ouverture de saison autour du chanteur Loïc Lantoine, précédé en première partie de la Chorale à la Con. Le tout, à Faye d’Anjou.


C’est à Faye d’Anjou qu’a été donné le coup d’envoi de la 16e édition de Villages en Scène. Et pour cette soirée d’ouverture, la Chorale à la con offrait une mise en bouche des plus légères, avec leurs reprises décalées de grands tubes de la pop : Bjork, Scorpions, Abba… Mais après les airs joyeux de la bande de chanteurs professionnels et amateurs de Rochefort-sur-Loire, place à Loïc Lantoine, venu du Nord avec son acolyte Karim Arab à la guitare.


Un artiste habité

On ne sait pas si c’est le pied du micro qui le soutient ou l’inverse. En tout cas, il enchaine de sa voix reconnaissable entre toutes. Tout est calme, À l’attaque ou Manneken pis sont autant d’histoires universelles, faites d’amitiés, d’amours brisés. Des mots à fleurs de peau. Cette peau qu’il jette sur la table, titubant de plus belle. L’homme est habité. Et ces limbes de guitare acoustique, hispanisées, épurées sont un parfait écrin pour ces mots ciselés. Loic Lantoine est bien là, chancelant. Effet Anjou ou attitude naturel d’un garçon écorché ? Le duo s’amuse.


Jeu de scène minimaliste, public conquis

Chanson parlée, paroles chantées. Loïc Lantoine met en musique Bernard Dimay, Henry Michaux… C’est beau, c’est fort. Le jeu de scène est minimaliste. Il n’a guère bougé du mètre carré qui entoure le pied de micro ! Le chanteur se tord, se casse. Mais quand il démarre chaque nouvelle chanson, c’est une émotion à l’état pur. Un public conquis. Chansons à boire ou souvenirs d’estaminet, Loic Lantoine est un géant.

Et ce n’est pas seulement parce que votre serviteur, qui signe ici ces quelques lignes, est un fan absolu, qui écoute parfois en boucle les albums de ce type assez unique sur la scène de la chanson française. « Quand on veut la lune, on n’est pas poète, on est cosmonaute… » Et pourtant… ce soir là, le public s’est vite retrouvé sur orbite. Celui d’un gars du Nord au cœur à vif.

JMD

musique
  • Création : 3/10/2016
  • Mise à jour : 3/10/2016

Mon plaisir Cinéma

Du 17 au 25 novembre, les habitants du quartier Monplaisir d’Angers vous concoctent un 1er festival ...

cinéma - 17.11.2017

Big Wool

facebook.com/bigwoolmusic...

musique - 25.9.2017

Stadium, des supporters et une ovation

Les 21 & 22 septembre, Le Quai présentait Stadium, une proposition originale du metteur en scène Mohamed El Khatib. Pour le Scéno, ...

théâtre - 19.10.2017

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus