Jabberwocky, un live « pêchu »

Révélé par le titre Photomaton en 2013, Jabberwocky a été propulsé sur la toile et les ondes alors même que le trio poitevin était loin d’aspirer à une carrière musicale. Le monstre à trois têtes a finalement sorti un album électro-pop, Lunar Lane, à l’automne dernier. Juste après leur tournée d’album et avant la route des festivals, quelques mots avec Camille.


De quel manière vivez-vous aujourd’hui, vous qui faisiez des études de médecine ?

Aujourd’hui, ça a complètement changé pour nous puisque depuis qu’on a lancé Photomaton, on a eu envie de s’investir encore plus dans le projet. En voyant les réactions des gens et l’engouement autour du groupe, on a décidé de mettre nos études entre parenthèses pendant quelques années pour pousser notre projet à fond et essayer d’aller le plus loin possible.

C’est une nouvelle vie et de nouvelles découvertes que l’on a fait en deux ans. On a rencontré plein d’artistes qu’on appréciait avant et avec qui on collabore aujourd’hui. On se rend compte que c’est assez rare d’être révélé ainsi, on ne pensait pas cela possible au départ, on en profite donc un maximum et on a toujours la motivation.





N’avez-vous pas peur de rester le groupe de Photomaton, d’être réduit à un titre ?

C’est vrai que l’on est resté longtemps avec un seul morceau ; on a mis un peu temps à sortir le deuxième morceau parce qu’on voulait bien se préparer. Mais maintenant, avec l’album, on a l’impression de s’être constitué un vrai public, et pas seulement autour d’un titre. On s’est rendu compte avec la tournée de l’album que le public venait pour notre concert, connaissait nos chansons, venait nous voir après le concert, etc.


Votre album Lunar Lane représente en somme l’aboutissement de votre rencontre.

On a mis longtemps à sortir de nouveaux morceaux car on cherchait un style, une direction à cet album, donc on a eu envie de mettre les morceaux qui ont constitué ce parcours pour avoir un objet qui représente ce que l’on a vécu depuis deux ans. On y a mis les morceaux déjà sortis et d’autres que l’on a écrit sur la route et que l’on a pris le temps de peaufiner avec l’équipe, une fois posés.





À quoi peut-on s’attendre sur scène cet été ?

En ce moment, on bosse sur de nouveaux morceaux, on a donc eu envie de mettre ceux terminés dans le nouveau set que l’on va présenter cet été. Ce sera un mélange entre morceaux d’albums revus et nouveaux titres dont on est content et que l’on a envie de faire écouter.

Pour la tournée d’album, deux chanteuses nous accompagnent et reprennent tous les titres de l’album. Elles ne figurent pas sur l’album mais réinterprètent les titres. De notre côté, on a pas mal rebossé tous les titres de l’album pour leur donner une dimension différente en live : plus festifs ; on a incorporé des passages et des versions qui sont plus pêchus et dansantes. On leur a donné une dimension plus électronique que ce qu’on peut écouter chez soi. On trouvait bien qu’il y ait deux écoutes, sans changer l’esthétique.


La platine Jabberwocky
Kaytranada / Polo & Pan / James Blake


Photo couverture © Ludovic Zuilli

musique
  • Création : 20/7/2016
  • Mise à jour : 20/7/2016

Mon plaisir Cinéma

Du 17 au 25 novembre, les habitants du quartier Monplaisir d’Angers vous concoctent un 1er festival ...

cinéma - 17.11.2017

Big Wool

facebook.com/bigwoolmusic...

musique - 25.9.2017

Stadium, des supporters et une ovation

Les 21 & 22 septembre, Le Quai présentait Stadium, une proposition originale du metteur en scène Mohamed El Khatib. Pour le Scéno, ...

théâtre - 19.10.2017

Tout savoir sur sceno.fr

www.sceno.fr • AideEn savoir plus